Accueil du site > Épices et herbes aromatiques : pour un voyage culinaire haut en (...) > Un petit jardin aromatique

Un petit jardin aromatique

jeudi 17 décembre 2015, par WEBMASTER

Le jardinage est une activité d’éveil et d’apprentissages qui peut procurer à chacun des moments de plaisir, de découverte et de partage. En effet, elle permet de développer de manière ludique chez les enfants leurs capacités d’attention, de patience, de rigueur, d’aiguiser leur curiosité et leur sens de l’observation, de favoriser leur autonomie en les responsabilisant, mais également de leur transmettre des valeurs de respect de la nature et de l’environnement.

Faisons ensemble un petit détour par le jardin…

Favoriser les découvertes sensorielles…

Le jardin est un espace de vie ainsi qu’un cadre idéal de découvertes sensorielles pour un enfant : que ce soit en observant la végétation qui y pousse et la faune qui le peuple, en écoutant le chant des oiseaux ou bien le bruit du vent et de la pluie, en sentant les fleurs parfumées et les plantes aromatiques au fil des saisons, et en éprouvant de douces sensations tactiles lorsqu’il commence à se déplacer à quatre pattes dans l’herbe. Or, l’éveil sensoriel est indissociable de l’éveil au goût chez un enfant. L’associer, dès le plus jeune âge, à faire pousser des légumes, des fruits et des herbes aromatiques lui permet de se familiariser avec ces aliments. En effet, lorsque la période de néophobie alimentaire apparaît [1], il a besoin de reconnaître ce qu’il introduit dans son corps, avant de pouvoir le faire. Pour cela, il est essentiel de développer le contact entre l’enfant et les aliments avant qu’ils ne soient dans son assiette.

Faire participer les enfants aux plantations, en mettant les mains dans la terre : creuser, semer les graines, les recouvrir de terre… ils adorent ! Mais également les associer à l’observation du développement des pousses, des légumes et des fruits, à leur entretien régulier en les arrosant, à la récolte et même à leur préparation en cuisine leur permet de se familiariser avec ces aliments et de favoriser par la suite leur consommation.

Quoi de plus agréable et valorisant que de déguster dans son assiette des aliments entretenus, récoltés et/ou préparés soi-même ?!

Mais pas uniquement !

Au-delà des aspects culinaires et sensoriels, les activités nécessaires à la réalisation et à l’entretien d’un jardin ou d’une petite jardinière valorisent chaque enfant et participent au développement et au renforcement de la confiance en soi. En effet, l’enfant se sent ainsi impliqué, responsable de ses petites cultures et s’investit avec plaisir assez facilement.

Le jardinage permet également aux petits de découvrir les éléments (la terre, l’eau…), le monde du vivant avec les plantes et les « petites bêtes », de les sensibiliser au temps qui passe et au rythme des saisons au fur et à mesure du développement des plants.

Cette activité leur permet aussi de développer leurs capacités motrices fines avec la préhension des objets, la manipulation (ex : de la terre, des graines, des plants, des aliments…) et la coordination des gestes.

Sur un plan relationnel, les enfants peuvent apprendre en jardinant à suivre et à respecter des règles de réalisation d’une activité commune, intégrer des notions de partage, et enrichir leur langage et leur expression.

Le jardinage est une occasion privilégiée pour créer du lien entre les générations, au travers de la transmission aux adultes de demain, et d’aborder avec les enfants les notions essentielles du développement durable.

A chaque âge, les enfants peuvent participer :

  • les enfants de moins d’un an pourront regarder les autres enfants jardiner, observer les plantes pousser et par la suite goûter aux aliments récoltés,
  • les enfants de 12 mois à 18 mois pourront commencer à avoir une approche de la culture par la manipulation, observer également l’évolution des plantations mais aussi découvrir le goût de leurs petites récoltes,
  • les enfants de 18-24 mois et plus pourront être aussi capables d’identifier les différentes étapes de l’évolution des cultures, de reconnaître les aliments à maturité, de les récolter et d’éveiller leurs 5 sens.

Cultiver ses herbes aromatiques partout et pour tous : un « jeu d’enfant » !

Si vous n’avez pas la possibilité de cultiver un petit coin de jardin, il est tout à fait possible de faire pousser des herbes aromatiques dans une jardinière sur un balcon ou bien en intérieur dans des pots. Et même, sans avoir la « main verte » et avec l’aide des petites mains des enfants, les herbes les plus couramment utilisées en cuisine se développeront très bien en intérieur (ex : aneth, basilic, ciboulette, coriandre, estragon, laurier, menthe, persil, romarin, sauge, thym, sarriette…).

Pour cela, vous pouvez rempoter des petits plants d’aromatiques ou bien semer quelques graines dans des pots d’environ 15-20 cm de profondeur, de préférence en terre cuite, ou bien en plastique, en métal, réalisés par vous-même et décorés ou peints avec les enfants… Afin d’éviter que l’eau ne stagne, il est préférable de disposer au fond des pots une couche de 1 à 2 cm de gravier ou de billes d’argile, mais également de les percer en dessous afin de faciliter le drainage de la terre (sans oublier de placer une soucoupe en dessous pour recueillir l’eau).

Pour la terre, il est recommandé d’utiliser un terreau adapté : terreau universel, terreau pour plantes aromatiques, pour plantes vertes ou bien du terreau pour potager car ils sont riches en nutriments permettant un bon développement de la plante.

Les petits pots ainsi préparés peuvent être placés, par exemple, dans une jolie cagette en bois décorée par les enfants afin de constituer le petit jardin d’aromatiques.

Si vous les plantez en jardinière, disposez 3 à 4 plants au maximum par bac, espacés de 10 à 15cm et en quinconce, afin de leur laisser de la place pour s’épanouir.

Pour bien se développer, les plantes aromatiques ont besoin de lumière et d’être dans un endroit régulièrement aéré. Toutefois, certaines variétés n’apprécient pas trop la lumière directe, notamment en été (ex : ciboulette, menthe, persil…). Vous pouvez placer vos plants sur la terrasse, le balcon, le bord assez large d’une fenêtre ou bien sur un meuble ou une étagère à proximité d’une fenêtre. Si des tâches apparaissent sur les feuilles, cela peut-être le signe d’un excès de lumière directe. Au contraire, si les feuilles rétrécissent et que les tiges s’allongent, c’est qu’elles manquent de lumière.

Les plantations d’herbes aromatiques ont également besoin d’eau. Elles sont à arroser régulièrement, dès que la terre commence à être sèche, afin de garder une terre suffisamment humide : en été, l’arrosage se fait tous les jours, en hiver plutôt tous les deux à trois jours. Et l’arrosage des petites plantes, les enfants adorent s’en occuper ! Dons n’hésitez pas à les y associer quotidiennement, cela peut même devenir un petit rituel qui leur permettra aussi de voir la plante sortir de terre jour après jour et de la voir grandir.

Quelques associations possibles de plantes en jardinière ayant les mêmes exigences en matière d’ensoleillement et d’arrosage :

  • Ciboulette, persil, basilic, estragon, coriandre, menthe (mais attention car ses racines sont vite envahissantes et peuvent étouffer les autres plants) : plutôt à l’ombre, arrosage une à deux fois par semaine selon la saison
  • Thym, romarin, sarriette, sauge, laurier : plutôt au soleil, moins d’arrosage (quand la terre en surface est bien sèche)

Lors de la récolte de vos herbes pour vos préparations, il est déconseillé de les couper au ras de la terre ; il est préférable de couper au maximum 1/3 de la tige afin d’éviter de ralentir leur repousse. Il est également essentiel de les tailler régulièrement car, lorsque l’on cueille les feuilles supérieures, elles repoussent en se ramifiant, favorisant ainsi l’étoffement de la plante. Si vous ne les consommez pas tout de suite après la taille, vous pouvez les congeler. Pour plus de précisions, voir partie « Conservation des aromates » dans l’article « Introduction dans l’alimentation des tout-petits » de cette édition.

Tous les ans, il est important de rempoter ses plantes aromatiques afin de leur apporter de la nouvelle terre, riche en nutriments indispensables à leur épanouissement. Si les racines sont bien blanches, vous pouvez les rempoter telles quelles, si elles sont plutôt jaunies et desséchées, il est nécessaire de les couper un peu et de les mettre dans un pot un peu plus grand.

Certains petits fruits et légumes peuvent aussi être cultivés en pot, comme les radis, les tomates cerises, les fraises… Et quel plaisir pour les petits (et les grands !) de les cueillir et de les déguster aussitôt !

Il est également très facile de faire pousser certaines graines de légumes secs, comme les lentilles et les pois, sur un coton humide : en quelques jours les premières poussent apparaissent !

Les activités de jardinage avec les enfants offrent ainsi d’innombrables potentialités éducatives car elles peuvent leur permettre d’acquérir diverses compétences dans les domaines du savoir et des connaissances, du savoir-faire et du savoir être qui pourront leur servir tout au long de leur vie. Alors, prêts pour un « petit retour au vert » avec les enfants ?!

Notes

[1] Voir LAT « Les crudités : fruits et légumes essentiels à la santé », dans l’article « Le développement du goût chez l’enfant ».

Réalisé par

logo_ireps

L'Instance Régionale d'Education et de Promotion de la Santé Bretagne - Antenne du Finistère

Adresse: 9, rue de l'Ile d'Houat
29000 Quimper
Telephone: 02 98 90 05 15
Site: www.irepsbretagne.fr
E-mail: contact29@irepsbretagne.fr

Avec le soutien

logo_ireps

du Conseil Départemental du Finistère - Direction de la solidarité, service PMI
Site: www.finistere.fr