Accueil du site > Apprenti cuisinier : un jeu d’enfant à partager au fil des saisons (...) > A chacun son petit potager

A chacun son petit potager

jeudi 16 juin 2016, par WEBMASTER

Avec l’arrivée des beaux jours et le retour du soleil printanier, la nature se réveille, il est alors temps de préparer ses petites plantations. Le jardin est un captivant observatoire du monde du vivant pour les enfants : les cycles des saisons, la germination des graines et l’évolution des plantes du potager, la flore et la faune qui le peuplent et qui contribuent à son équilibre… Le jardinage est ainsi une activité manuelle, ludique, enrichissante et gourmande que vous pouvez partager facilement avec les enfants !

Le jardinage, une activité pédagogique aux multiples facettes

Pour les enfants, jardiner c’est avant tout reproduire des gestes amusants, manipuler et jouer avec la terre : la creuser, semer des graines, arroser les plants, observer les jeunes pousses se développer et se transformer petit à petit, les sentir et enfin récolter « le fruit de leur travail » pour leur plus grand plaisir ! Pour les intéresser, il faut donc que l’activité soit ludique et les résultats visibles assez rapidement, surtout pour les plus jeunes.

Dans votre petit potager, vous pouvez semer des graines avec les enfants ou bien simplement repiquer des plants déjà en pot. Afin qu’ils évoluent assez rapidement, il ne faut pas oublier de les arroser régulièrement avec les enfants, ce qui est l’occasion de leur expliquer que l’eau est indispensable pour tous car c’est la base de la vie. Ce rituel d’arrosage permet de développer chez les enfants leur sens des responsabilités, car sans l’eau qu’ils leur apportent les graines ne germeront pas et les plants vont sécher.

Cette activité est idéale pour développer la coordination des gestes, la motricité fine, l’autonomie ainsi que pour enrichir leur vocabulaire. Elle permet également de « cultiver » ses qualités comme la patience, la rigueur, l’écoute, la persévérance et la curiosité.

Pratiqué en plein air, le jardinage permet de partager de bons moments. Elle donne aux enfants, dès le plus jeune âge, l’occasion de faire leurs propres découvertes et expériences tout en goûtant au plaisir de passer du temps à l’extérieur, à jouer dans la nature.

C’est une source multiple d’éveil, par exemple l’éveil des cinq sens :

  • sensations tactiles en manipulant la terre, les graines, les feuilles…,
  • sensations olfactives avec le parfum des fleurs et des herbes aromatiques ou encore des feuilles fraîches froissées dans la main,
  • sensations auditives en s’amusant à écouter la nature, reconnaître les bruits, écouter le chant des oiseaux, le bourdonnement des insectes…,
  • sensations visuelles en jouant à reconnaître les couleurs, les espèces, les fleurs, en observant la croissance des végétaux d’une visite à l’autre dans le coin potager…,
  • sensations gustatives en dégustant la récolte sur place pour les plus gourmands impatients ou de retour en cuisine !

En plus de montrer aux enfants la provenance des aliments et leur mode de culture, le jardinage leur permet d’en découvrir de nouveau, tout en les sensibilisant au respect de l’environnement.

Ils seront certainement plus curieux et envieux de goûter les aliments qu’ils ont fait pousser et récolté eux-mêmes, ce qui favorise leur acceptation et leur appréciation ! Donc, au moment de la préparation du repas, n’hésitez pas à inviter les enfants à cueillir eux-mêmes quelques légumes ou fines herbes pour les intégrer à vos plats.

Les jardins partagés

« Les jardins partagés sont des lieux ouverts à tous, favorisant les échanges de voisinage, interculturels et intergénérationnels. » [1]

Ils permettent de partager des valeurs telles que la convivialité, la solidarité et le lien social, le respect de l’environnement, la citoyenneté, tout en permettant de prendre plaisir à cultiver et déguster les fruits et légumes ainsi qu’en améliorant le cadre de vie dans le quartier ou la ville.

Il y en a peut-être un près de chez-vous, cela peut être l’occasion d’une agréable promenade avec les enfants !

Carte des jardins partagés en Bretagne : http://www.vertlejardin.fr/spip.php?rubrique34

En pratique…

Afin de constituer votre petit potager, vous pouvez :

  • préparer un petit coin de terre dans votre jardin,
  • utiliser un bac potager en bois, ce qui est facile à utiliser avec les petits car les plantations peuvent être surélevées à leur hauteur (table de culture),
  • ou bien tout simplement des jardinières sur un balcon ou une terrasse.

Les herbes aromatiques poussent très facilement [2], tout comme certains fruits et légumes : fraises, tomates cerises, radis, salades, épinards, concombres, courgettes, haricots verts, petits pois, lentilles…

Afin de bien identifier les différentes plantations, vous pouvez utiliser des photos, des images d’aliments ou bien des petites ardoises à piquer dans la terre et un stylo « craie » pour écrire dessus.

Pour une première expérience au potager avec des tout-petits, optez pour une culture simple et rapide comme celle des radis. Ils sont très faciles à cultiver car, avec un arrosage régulier, les graines poussent très vite. Les radis se sèment à partir du printemps jusqu’à la fin de l’été et se récoltent d’avril à octobre. Les radis ronds se sèment en surface : ils doivent juste être recouverts de quelques millimètres de terre. Les radis longs, eux, se sèment à une profondeur de 2 à 3 cm maximum. Les petits jardiniers en herbe pourront rapidement observer leur évolution et, en quelques semaines (4 à 6 semaines en moyenne), ils pourront les récolter et les déguster !

Découverte : le windowfarm, un potager bio d’appartement minimaliste et tendance

Ce petit potager d’intérieur vertical est un système hydroponique (ou « travail par l’eau ») alimenté avec un arrosage automatisé en goutte à goutte fonctionnant en circuit fermé. Chaque pot dispose de sa propre solution nutritive qui est géré automatiquement par une pompe à air équipée d’un minuteur. L’une des extrémités du tube arroseur est plongée dans l’eau et l’autre est installée en haut de la structure : les éléments nutritifs vont ainsi descendre de pot en pot, en nourrissant chaque plante. Ce système permet ainsi d’utiliser moins d’eau que l’arrosage classique.

De plus, il est relativement simple à réaliser soi-même et en utilisant certains objets du quotidien : quelques bouteilles de plastiques à découper, de la ficelle et une barre (ex : une tige de bambou, manche à balai…) pour les fixer, une petite pompe à air, des tuyaux flexibles pour faire circuler l’eau, deux aiguilles à ballon, un minuteur, du scotch, des billes d’argiles et de la fibre de coco.

Avec le windowfarm, il est désormais possible de cultiver quelques herbes aromatiques ou encore de petits légumes toute l’année à l’intérieur, et dans un petit espace !

Tous dehors !

Au-delà de favoriser la synthèse de vitamine D grâce aux UV du soleil, s’aérer quotidiennement en prenant l’air a une influence directe sur notre bien-être (ex : sommeil, stress, anxiété, énergie…) et le contact avec la faune et la flore semble également essentiel au développement physique et psychologique de l’enfant.

Sans oublier les indispensables pour se protéger du soleil : chapeau, lunettes, T-shirt et crème solaire [3] !

Selon une étude réalisée par l’université du Michigan aux États-Unis et publiée dans le « Journal of the Study of Religion, Nature and Culture », les enfants qui passeraient entre 5 et 10 heures par semaine à jouer dehors feraient preuve d’une imagination, d’une créativité et d’une curiosité plus importante.

Malgré qu’elle ait été réalisée à petite échelle, les résultats de cette étude soulignent l’importance du libre jeu pour les enfants et de son impact durable. En effet, les parents des enfants ayant exprimé le plus d’affinité envers la nature ont déclaré avoir eux aussi passé beaucoup de temps à jouer dehors durant leur enfance. Ces enfants se sentiraient aussi plus concernés par l’écologie et auraient une sensibilité particulière pour les plantes, les cours d’eau ou encore les nids d’abeilles.

Les chercheurs émettent également l’hypothèse que la diversité multi-sensorielle de la nature, à la fois par ses couleurs, ses sons, ses odeurs ou encore ses formes, permettrait aux enfants de se sentir plus vivants et les aiderait à avoir une meilleure confiance en eux.

Une bonne raison donc pour éteindre les écrans et ranger les jeux vidéo afin d’aller jouer à l’extérieur !

Le jardin est également peuplé de « petites bêtes » pouvant attirer la curiosité des enfants. Les insectes représentent près des trois-quarts des espèces animales sur la planète et leur rôle est indispensable au bon fonctionnement de notre écosystème.

En effet, ils permettent par exemple :

  • la pollinisation des arbres fruitiers et des fleurs, favorisant ainsi naturellement les cultures et les récoltes (ex : abeilles, bourdons, papillons…),
  • la préservation de certaines plantes contre les ravageurs (ex : les coccinelles s’attaquent aux pucerons et aux cochenilles évitant ainsi l’utilisation de pesticides),
  • l’assainissement de notre environnement en recyclant la matière organique (broyage des matières en état de décomposition), en aérant la terre…

Les insectes représentent aussi le premier maillon de la chaîne alimentaire en servant de nourriture à de nombreux animaux. De plus, bon nombre d’entre aux nous rendent service comme par exemple les abeilles qui fabriquent du miel ou bien encore les chenilles qui fabriquent de la soie. Il est donc essentiel de les préserver et d’éviter de les écraser même s’ils peuvent piquer.

Les piqûres d’insectes

Afin de prévenir tout risque de piqûre, il est conseillé :

  • de porter des vêtements couvrants à l’extérieur (manches longues, pantalons), de préférence de couleurs claires,
  • d’éviter de marcher pieds nus dehors et d’isoler du sol le jeune enfant qui joue dans l’herbe avec une grande serviette, une couverture ou un plaid,
  • de mettre une moustiquaire sur la poussette lors des promenades des tout-petits afin de les protéger des insectes volants,
  • d’éviter temporairement les endroits où il y peut y avoir une forte concentration de moustiques selon la période (ex : marais, étangs avec de l’eau stagnante…),
  • de bien nettoyer la bouche et les mains des enfants après le repas ou le goûter pour éviter d’attirer les guêpes,
  • de limiter les produits cosmétiques odorants,
  • d’expliquer aux enfants un peu plus grand qu’il est essentiel de garder son calme lorsqu’un insecte volant s’approche car il pourrait alors le piquer en se sentant agressé.

En cas de piqûre, quelle est la conduite à tenir ?

  • Si besoin, retirer l’aiguillon (ou dard) avec précaution à l’aide d’une pince à épiler.
  • Laver à l’eau savonneuse la plaie puis appliquer un antiseptique local.
  • En cas de douleur, vous pouvez appliquer une compresse d’eau bien froide ou une crème apaisante adaptée aux jeunes enfants si nécessaire.
  • Surveiller l’apparition éventuelle d’un gonflement important, d’une rougeur prononcée, d’une éruption cutanée, d’un œdème ou de difficultés respiratoires car certaines personnes peuvent être allergiques aux piqûres d’insectes.
  • Si la piqûre est localisée dans la bouche ou dans la gorge, il est indispensable de conduire l’enfant immédiatement aux urgences car un œdème peut se former rapidement.
  • En cas de piqûres multiples, il est préférable de consulter également un médecin car la dose de venin reçue peut-être importante.

Notes

[1] Charte des Jardins Partagés du Pays de Brest - Association Vert Le Jardin Site internet de l’association Vert Le Jardin : http://www.vertlejardin.fr/

[2] Voir LAT « Epices et herbes aromatiques : pour un voyage culinaire haut en couleurs », dans l’article « Un petit jardin aromatique ».

[3] Voir LAT « Et si on partait en pique-nique ? », dans l’article « Le pique-nique en toute sécurité –Le coin prévention solaire ».

Réalisé par

logo_ireps

L'Instance Régionale d'Education et de Promotion de la Santé Bretagne - Antenne du Finistère

Adresse: 9, rue de l'Ile d'Houat
29000 Quimper
Telephone: 02 98 90 05 15
Site: www.irepsbretagne.fr
E-mail: contact29@irepsbretagne.fr

Avec le soutien

logo_ireps

du Conseil Départemental du Finistère - Direction de la solidarité, service PMI
Site: www.finistere.fr