Accueil du site > Se nourrir en toute sécurité > Ne soyez plus en froid avec votre frigo

Ne soyez plus en froid avec votre frigo

lundi 5 septembre 2011, par WEBMASTER

Voici quelques conseils que nous devrions tous appliquer :

Tout d’abord, avant toute intervention dans le réfrigérateur, il est indispensable de bien se laver les mains.

Comment ranger ?

- Évitez les surcharges et laissez de l’espace entre les denrées afin de faciliter la circulation de l’air et la répartition du froid.
- Retirez les suremballages du commerce : ils peuvent préserver les aliments ou avoir l’effet inverse et véhiculer des germes.
- Nettoyez les légumes et les fruits afin de limiter le développement des germes.
- Enveloppez les aliments avant de les placer dans le réfrigérateur afin de les conserver en sécurité et plus longtemps : films alimentaires, récipients en plastique avec un couvercle.
- Rangez chaque produit à la bonne place : les aliments ayant une DLC plus courte sont à placer devant.

n.b. : Référez-vous à votre notice d’emploi pour bien connaître les différentes zones.

Pour exemple :

Zone "tempérée" de 6 à 10°C : boissons, œufs, beurre, sauces, fromage à pâte cuite, légume et fruits (dans le bac prévu à cet effet)

Zone fraîche de 4 à 6°C : produits laitiers, desserts lactés, matières grasses, fromages frais

Zone froide où la température est inférieure à 4°C : viandes, poissons, charcuteries, plats préparés, fromages au lait cru...

Depuis octobre 2002, un logo (flèche) identifie clairement cette zone froide.

Mais pour être sûr de bien ranger vos aliments au bon endroit, testez le jeu du frigo http://agriculture.gouv.fr/jeux-frigo/

Comment optimiser son utilisation ?

- Après la cuisson, attendez le refroidissement complet des préparations avant de les stocker.

- Limitez les ouvertures de la porte. En tout état de cause, ne la laissez pas ouverte trop longtemps.

- Vérifiez plusieurs fois l’indicateur de température avant de changer le réglage du thermostat.

- Nettoyez l’intérieur du réfrigérateur une à deux fois par mois en utilisant de l’eau additionnée de savon ou de vinaigre blanc.

- Pensez à dépoussiérer la grille qui se trouve à l’extérieur de l’appareil, c’est un élément important dans le circuit de refroidissement.

- Petite astuce : des rondelles de citron déposées dans le réfrigérateur limiteront les odeurs de fromage par exemple !

Comment conserver la qualité des produits et éviter la perte vitaminique ?

La dégradation et la perte vitaminique et minérale si prolongation au frigo ou comment conserver pour garantir une qualité nutritionnelle ?

Le réfrigérateur ne fait que ralentir la dégradation des aliments, elle ne la stoppe pas. Les aliments réfrigérés doivent donc être consommés très rapidement.

Intéressons nous aux légumes :

Ils sont sources de vitamines mais celles-ci sont fragiles. Les vitamines hydrosolubles (solubles dans l’eau) sont sensibles à l’air, la lumière, la chaleur et au trempage dans l’eau.

Donc choisissez-les bien frais car entre le moment de la récolte et celui de la consommation ils perdent leurs vitamines. Pour exemple les épinards perdent 80% de leurs vitamines au bout de 2 jours à température ambiante. Le stockage correct est donc une mise au réfrigérateur où la perte de vitamines sera alors de 30%. Il faut savoir que la majorité des légumes et des fruits perdent la moitié de leur vitamine C au bout de 48 heures.

Remarque : Les légumes surgelés sont supérieurs au niveau des teneurs en micro nutriments si on ne peut pas acheter des produits frais.

Vitamine C et bouteille de jus de fruits ouverte :

Quel que soit le type de jus d’oranges acheté, au réfrigérateur et à l’abri de la lumière, il va perdre sa vitamine C à une vitesse égale mais ce taux va rester suffisamment élevé pour être considéré comme une bonne source de vitamine C, tant que le jus restera consommable (c’est à dire sans moisissures).  [1]

Bien respecter la chaîne du froid, une exigence santé

Selon la Collective de la Chaîne du froid,

- S’il est prouvé que l’équilibre alimentaire est indispensable au maintien et, dans certains cas, à l’amélioration de la santé, encore faut-il consommer des aliments sains pour ne pas la détériorer. Là est l’enjeu de la conservation par le froid qui évite la transformation des aliments sains en produits pouvant présenter un risque pour la santé.

Les avantages de la conservation des aliments par le froid sont :

  • L’inhibition de la multiplication bactérienne et du développement des moisissures,
  • Le ralentissement des phénomènes enzymatiques,
  • Le maintien de la qualité des saveurs et des textures ainsi que de certaines qualités nutritionnelles (vitamines et minéraux).

- De la production à la consommation, le respect de la chaîne du froid est nécessaire et nous tous, consommateurs, sommes le dernier maillon de cette chaîne. La rupture de la chaîne du froid entraîne la reprise de l’activité enzymatique au sein de l’aliment et la prolifération des micro-organismes, responsables d’intoxications alimentaires susceptibles d’avoir de graves conséquences chez les jeunes enfants. Lorsque les parents confectionnent eux-mêmes les repas pour leurs enfants, ces repas doivent être acheminés dans un sac isotherme et placés dans le réfrigérateur dès l’arrivée chez l’assistante maternelle.

 [2]

- Pour les plats surgelés, sachez qu’il ne faut jamais décongeler à température ambiante un produit. Les micro-organismes ne sont pas détruits par la surgélation, mais seulement rendus inactifs. Lorsque la température redevient positive, les aliments doivent alors être considérés comme des produits frais avec la contrainte de les maintenir dans une plage de températures qui ne favorise pas la multiplication microbienne. La décongélation au réfrigérateur est donc de rigueur. Les exceptions : quelques rares produits échappent à la règle, à savoir les produits peu périssables qui se conservent habituellement à température ambiante, tels que le pain de mie, la brioche… Ils pourront être décongelés à température ambiante (maximum 20°C) mais pour une consommation immédiate.

Notes

[1] (Source : évolution quantitative de la vitamine C dans un jus d’orange en fonction de la température, de la lumière, du type de jus d’orange.) Chasagne Teodora Vautrin Noémie 2007/2008

[2] Source : la chaîne du froid des produits alimentaires une exigence santé collective de la Chaîne du Froid

Réalisé par

logo_ireps

L'Instance Régionale d'Education et de Promotion de la Santé Bretagne - Antenne du Finistère

Adresse: 9, rue de l'Ile d'Houat
29000 Quimper
Telephone: 02 98 90 05 15
Site: www.irepsbretagne.fr
E-mail: contact29@irepsbretagne.fr

Avec le soutien

logo_ireps

du Conseil Départemental du Finistère - Direction de la solidarité, service PMI
Site: www.finistere.fr