Accueil du site > Cheeeeese !! (Le fromage, dès le plus jeune âge) > La fabrication des différentes variétés de fromages

La fabrication des différentes variétés de fromages

mardi 8 janvier 2013, par WEBMASTER

La fabrication des fromages

A l’origine d’un fromage, il y a le lait, matière première essentielle. Qu’il soit de vache, de chèvre ou de brebis, il va passer par différentes étapes avant de ressembler à un véritable fromage.

  • La coagulation : Tout d’abord, le lait va être caillé : c’est l’étape de la coagulation. Les protéines du lait, ou caséines, vont coaguler afin de rendre la matière plus consistante et solidifier le lait. Cela se fait par acidification naturelle des ferments du lait. Ce processus peut être accéléré en ajoutant de la présure qui est une enzyme issue de la caillette (partie de l’estomac des jeunes veaux nourris exclusivement au lait). Les caséines vont ainsi, par ce procédé, être prédigérées. Le lactose, qui est le sucre naturel du lait, va être transformé partiellement ou totalement en acide lactique.
  • L’égouttage : Il permet la séparation du caillé (phase solide) et du lactosérum (phase liquide composée d’eau et de matières solubles comme le lactose, les sels minéraux et les protéines solubles). Au cours de cette phase, jusqu’à 80% de l’eau va être extraite.

Deux types de facteurs interviennent :
- un facteur biologique : acidification ou « fermentation lactique » qui va générer de la porosité dans le caillé
- un facteur mécanique qui se déroule en plusieurs phases avec le découpage, le brassage, le chauffage et le pressage du caillé Ces étapes sont essentielles car elles vont déterminer la fermeté et l’onctuosité du fromage. En effet, en combinant ces deux types de facteurs, on peut donner naissance à différentes pâtes fromagères :
- le facteur biologique va privilégier la fermentation lactique permettant d’obtenir un caillé lactique poreux ; cela permet de fabriquer des fromages frais avec des formats plutôt petits
- le facteur mécanique permettra de produire des pâtes plutôt dures pouvant supporter des grands formats selon les différentes étapes d’égouttage

  • Le salage et le moulage : Le fromage peut ensuite être salé dans la masse des grains de caillé, en surface par salage à sec ou par trempage dans un bain de saumure. Il est ensuite moulé. Les fromages frais sont emballés directement et ne subissent pas d’affinage.
  • L’affinage : L’affinage d’un fromage se fait dans des conditions spécifiques de température, d’hygrométrie (humidité) et de ventilation qui lui sont propres. Il permet au sel de migrer dans la pâte et de débuter la formation de la croûte. Les caséines vont subir des fermentations successives grâce à la présure, donnant ainsi une saveur et une texture spécifique au fromage. Les ferments naturels du lait vont ensuite jouer un rôle prédominant dans l’apparition de saveurs typiques de chaque terroir. Enfin, les ferments de la croûte (bactéries et champignons) vont compléter et achever le processus de maturation du fromage. Un fromage à bonne maturation exprime ainsi tous ses arômes.

La durée de l’affinage varie d’un fromage à un autre : de quelques semaines pour un Camembert à plusieurs mois pour un fromage à pâte cuite (type Comté). Il évolue différemment en fonction du type de pâte : les pâtes pressées ne s’affinent que de l’intérieur, les pâtes persillées de l’intérieur vers l’extérieur et les pâtes molles de l’extérieur vers l’intérieur.

Les variétés de fromages

En fonction de ces différentes méthodes de fabrication, diverses familles de fromage se distinguent :

FAMILLESEXEMPLES DE FROMAGES
Fromages frais Faisselles, Fromages blancs, Petits-Suisses…
Fromages à pâte molle et à croûte fleurie Brie de Meaux, Brie de Melun, Camembert, Chaource, Coulommiers, Carré de l’Est, Neufchâtel…
Fromages à pâte molle et à croûte lavée Epoisses, Langres, Livarot, Maroilles, Mont-d’Or, Munster, Pont-l’Evêque, Reblochon…
Fromages à pâte persillée (Fromages à moisissures internes) Bleu d’Auvergne, Bleu de Gex, Bleu des Causses, Fourme d’Ambert, Fourme de Montbrison, Roquefort…
Fromages à pâte pressée non-cuite Cantal, Edam, Gouda, Laguiole, Mimolette, Morbier, Ossau-Iraty, Pyrénées, Raclette, Saint Nectaire, Saint Paulin, Salers, Tome de Savoie, Tome des Bauges, Tome noire des Pyrénées…
Fromages à pâte pressée cuite Abondance, Beaufort, Comté, Emmental, Gruyère, Parmesan…
Fromages fondus Fromages de type crème de gruyère, Cancoillotte
Fromages de chèvre Banon, Chabichou, Charolais, Chevrotin des Aravis, Crottin de Chavignol, Feta, Mâconnais, Pélardon, Picodon, Pouligny Saint-Pierre, Rigotte de Condrieu, Rocamadour, Selles-sur-Cher, Sainte Maure, Valençay…
Spécialités fromagères Mozzarella, Ricotta...

Pour plus de précision : Tableau de la classification des fromages

Parmi toutes ces variétés de fromages, les plus consommés en France sont :
- l’emmental
- le camembert
- les fromages de chèvre
- les fromages fondus
- le coulommiers
- le comté

Cela nous montre bien la diversité du goût des français !

La conservation des fromages

Le fromage a besoin de fraîcheur et d’humidité afin de bien conserver car il craint la chaleur ainsi que le froid sec.

Voici quelques petits conseils qui vous permettront de déguster vos fromages préférés dans de bonnes conditions :

  • Conservez vos fromages dans votre réfrigérateur, de préférence dans le bac à légumes. En effet, le froid y est moins intense et ce bac est conçu afin d’éviter que la soufflerie n’atteigne les aliments et ne les abîment.
  • Gardez vos fromages dans leur emballage d’origine ou dans le papier sulfurisé du crémier afin de les protéger du froid sec de votre réfrigérateur.
  • Si vos fromages dégagent une forte odeur, vous pouvez les placer dans une boîte hermétique afin d’éviter qu’elle n’envahisse tout votre réfrigérateur. De plus, elle permettra de mieux conserver leur humidité.
  • N’oubliez pas de sortir vos fromages du réfrigérateur au moins 30 minutes avant leur consommation afin qu’ils retrouvent la température ambiante ainsi que toute leur saveur !

Réalisé par

logo_ireps

L'Instance Régionale d'Education et de Promotion de la Santé Bretagne - Antenne du Finistère

Adresse: 9, rue de l'Ile d'Houat
29000 Quimper
Telephone: 02 98 90 05 15
Site: www.irepsbretagne.fr
E-mail: contact29@irepsbretagne.fr

Avec le soutien

logo_ireps

du Conseil Départemental du Finistère - Direction de la solidarité, service PMI
Site: www.finistere.fr