Accueil du site > Les boissons pour les tout petits > Les besoins en eau des jeunes enfants

Les besoins en eau des jeunes enfants

lundi 2 juin 2014, par lucie Rigaudière

L’eau est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme car elle est le principal élément constitutif de nos cellules, tissus et organes. Elle permet, notamment, le transport des nutriments, l’élimination des déchets et la régulation de la température corporelle.

Chez un adulte, elle représente environ 60% du poids corporel alors que chez un enfant elle en représente 70 à 75%. Sa répartition est également différente chez un enfant et un adulte.

Or, chaque jour, une quantité importante et variable d’eau s’échappe de notre corps de façon naturelle par la perspiration cutanée, la respiration, les urines… Ces pertes peuvent être augmentées lors de pathologies avec fièvre, diarrhées, vomissement, de fortes chaleurs ou lors d’efforts physiques intenses (transpiration).

Ces pertes sont compensées en partie par notre alimentation qui nous en fournit environ 1L par jour, mais également par les boissons que nous consommons quotidiennement.

Origine des apportsOrigine des pertes
Eau de boisson 1,5 L Urines 1,5 L
Eau des aliments 0,8 à 0,9 L Selles 0,1 L
Eau endogène (produite par le métabolisme) 0,2 à 0,3 L Pertes insensibles (transpiration, respiration) 0,8 à 1 L
2,5 L  2,5 L

Il existe un équilibre entre les apports et les éliminations qui se font par :

  • les urines : 65 % des éliminations afin d’évacuer les déchets produits par l’organisme,
  • les matières fécales : 5 à 10 %,
  • la perspiration cutanée, la transpiration, la respiration : 25 à 30 %, ces chiffres varient en fonction de la chaleur ambiante, du degré hygrométrique, de la température du corps.

Les besoins en eau de boisson

Si on compare, par rapport à un kilogramme de poids, les besoins en eau du jeune enfant sont supérieurs à ceux des grands enfants et des adultes en raison de leur surface cutanée proportionnellement plus importante.

AgePoids(moyenne)Apports en ml/ kg de poids/jour
3 jours 3,0 kg 80-100ml
10 jours 3,2 kg 125-150 ml
3 mois 5,5 kg 140-160 ml
3 à 6 mois 125-150 ml
6 à 9 mois 100-125 ml
9 mois à 1 an 10 kg 100-110 ml
1 à 3 ans 13 kg 100 ml

Chez un adulte, les besoins hydriques sont moins importants : de 35 à 50 ml/ kg de poids et par jour.

Les besoins en eau dépendent de plusieurs facteurs :

  • du capital hydrique initial,
  • des capacités de régulation de ce capital,
  • de l’état physiologique,
  • de l’activité physique,
  • de la nature des aliments ingérés,
  • de la température extérieure.

Chez les nourrissons, avant la diversification alimentaire

Le lait maternel ou infantile, aliment principal dès la naissance, va permettre une bonne hydratation de l’enfant sur la journée.

Le système rénal des nourrissons étant encore immature, il est nécessaire de privilégier des eaux faiblement minéralisées (moins de 500 mg/L) et pauvres en nitrates (moins de 10 mg/L), ou bien des eaux de sources dont l’étiquette mentionne « Convient pour la préparation des aliments pour nourrissons ». Il est également possible d’utiliser de l’eau du robinet après avoir vérifié auprès de sa mairie les critères de qualité.

De l’eau nature doit être proposée en cas de fièvre ou de forte chaleur afin d’éviter tout risque de déshydratation.

L’eau est la seule boisson nécessaire pour hydrater un enfant quand il a soif. En effet, auparavant, des jus de fruits étaient donnés très tôt aux bébés nourris au biberon car les préparations pour nourrissons n’étaient pas enrichies en vitamines et minéraux comme à l’heure actuelle. Aujourd’hui, cela est inutile avant 6 mois (et tout à fait déconseillé avant 4 mois), et après 6 mois ils ne sont pas indispensables.

A partir de la diversification alimentaire

Avec la période de diversification alimentaire, l’enfant a besoin de boire beaucoup plus car les nouveaux aliments introduits progressivement contiennent moins d’eau que le lait.

La seule boisson recommandée est l’eau nature, faiblement minéralisée, au robinet (après vérification auprès de votre mairie) ou en bouteille.

Il est nécessaire de lui en présenter régulièrement en dehors des repas afin de lui permettre de s’hydrater tout au long de la journée et de prendre de bonnes habitudes de consommation. Si l’enfant refuse de boire de l’eau, c’est qu’il n’a généralement pas soif à ce moment-là. A partir de 3 ans, on peut proposer dès le matin un verre d’eau tiède (eau de source ou filtrée chauffée) pour favoriser l’hydratation et un bon réveil du système digestif.

Accessoires pour boire
(cf portefolio)

Divers accessoires peuvent permettre de bien s’hydrater avec :

  • un biberon d’eau, pour les plus petits
  • un gobelet ou une tasse ergonomique à poignées, faciles à saisir, de préférence transparent pour vérifier que l’enfant boit bien
  • avec un bec rigide et sans valve afin de lui apprendre à boire par petites gorgées et éviter de l’encourager à aspirer (si la transition avec le biberon est trop difficile, un bec souple peut être utilisé)
  • des gobelets anti-goutte existent également, mais ils incitent l’enfant à boire en aspirant
  • une paille à glisser dans le verre ou la bouteille d’eau
  • un verre, comme les grands

Portfolio

Tasse à bec la paille le verre Le biberon

Réalisé par

logo_ireps

L'Instance Régionale d'Education et de Promotion de la Santé Bretagne - Antenne du Finistère

Adresse: 9, rue de l'Ile d'Houat
29000 Quimper
Telephone: 02 98 90 05 15
Site: www.irepsbretagne.fr
E-mail: contact29@irepsbretagne.fr

Avec le soutien

logo_ireps

du Conseil Départemental du Finistère - Direction de la solidarité, service PMI
Site: www.finistere.fr